Plus d’un mois au Portugal, en vélo, j’emmène quoi ?

Plus d’un mois au Portugal, en vélo, j’emmène quoi ?

Et si on allait faire du Wwoofing?
– Du quoi ?
– Mais tu sais le Wwoofing ! On va travailler dans une ferme où on va apprendre plein de trucs super cool et en échange on a un toit et de la nourriture.
– Allez ! On va où ?
– Malte… Croatie… Grèce… Portugal…
– Vu la météo en hiver/printemps: Portugal !
– On part quand ?
– Dans 2 semaines?
– C’est parti !


C’est à peu de choses près comment cette aventure incroyable s’est dessinée. En quelques jours, nous sommes passés d’idées à projets et en quelques heures les billets étaient réservés, les vélos prêts.
A la veille du départ pour plus d’un mois d’exploration à vélo au Portugal dont un mois de Wwoofing dans le sud, il est temps de faire le point sur le contenu des sacoches. Alors, pour plus d’un mois au Portugal, en vélo j’emmène quoi ?
Réponse: le moins possible ou du moins éviter au maximum le superflu. Les sacs de couchages pour camper, oui. Le mascara et dix tenues différentes, non. Le mot d’ordre: simplicité. Il faut savoir que partir plus d’un mois, revient à peu de choses près à partir une semaine comme 6 mois. Nous avons la chance d’être accueillis dans une ferme qui possède une machine à laver, ce qui va nous être très utile.

Sur mon vélo, je porterai les deux sacoches accrochées à mon porte-bagage, présentées dans l’article. Ainsi qu’une sacoche de guidon qui transportera sûrement téléphone, argent et pique-nique. Dans les sacoches du vélo de Monsieur, il y a aura ses affaires, le nécessaire de camping. On se répartira ensuite: jeu de carte, ordinateurs, Kindle, et chargeurs.

Côté vêtements:

  • 5 culottes et 3 culottes de règles (oui, pas d’exception au Portugal pour dame Nature)
  • 4 paires de chaussettes
  • 2 brassières (We are Jolies, made in Portugal en plus)
  • 1 maillot de bain
  • 2 shorts
  • 1 jogging
  • 1 jean
  • 1 cuissard de vélo (indispensable avec l’ancienne selle, avec la nouvelle, à voir)
  • 1 maillot de vélo
  • 4 tee shirt
  • 1 tee shirt thermique
  • 1 robe
  • 1 veste polaire
  • Ma veste duo doudoune et coupe-vent que j’emporte absolument partout
  • Une paire de sandales
  • Des chaussures de rando (toujours les mêmes, de seconde main et inépuisable)
  • Un pyjama très fin

ET C’EST TOUT ! Il me fallait trouver de quoi pouvoir travailler 5h par jour à la ferme confortablement, pouvoir ensuite partir en vélo et également être à l’aise pour randonner, se promener sur la plage ou dans les villages. Tout en pensant qu’après le mois de Wwoofing, nous serons à vélo le jour et à la belle étoile la nuit. Nous avons également dû prévoir une couche supplémentaire car nous arrivons avec une semaine de pluie. On ne peut pas tout contrôler, parfois il suffit juste d’accepter de danser sous la pluie.

Côté salle de bain:

Pour moi, il était impensable de partir avec des gros produits qui prennent de la place et dont je n’utiliserais même pas le quart. J’ai préféré choisir le contenant et le contenu pour gagner en quantité. Si cela ne me dérange pas de ne remettre le même jean sale pour aller travailler la terre, par contre, laisser mes cheveux plein de nœuds et secs pour plus d’un mois, non non je ne tiens pas à raser ma tête en rentrant. J’ai donc fait des compromis pour avoir le nécessaire, à savoir :

  • Mon huile de chanvre (indispensable peau sensible et rosacée)
  • De l’huile de coco (soin cheveux, peau mais aussi cuisson si besoin)
  • Un déodorant crème
  • Un rouge à lèvres (just in case)
  • Un rasoir (en plastique recyclé)
  • SPF 50 en stick Madara
  • Une brosse à cheveux et des élastiques
  • Mon duo Les Secrets de Loly: le Smoothie et la Gelée.
  • Une gamme de soins solides de la marque Ethic: un shampoing, un conditionner, un lavant visage et un beurre corporel
  • Ma brosse à dents
  • Un coton-tige réutilisable
  • Un coton réutilisable

L’indispensable trousse de secours:


Pour tout voyage de ce genre, elle est indispensable, si en plus, je viens, elle est vitale. Nous avons fait léger, sachant que ce ne serait pas un no man’s land autour de la ferme. Mais tout de même:

  • Des pansements
  • Deux bandages
  • Du désinfectant
  • Du sérum physiologique
  • De l’aloe vera (cicatrisant, après-soleil, brûlure…)
  • Ciseaux
  • Scotch

A droite, la trousse de toilette et la trousse de secours qui se sont glissées dans la sacoche de gauche. La sacoche bleue de droite contient donc tous les vêtements cités plus haut. Le petit chat, par contre, reste à la maison. Chut, on ne lui a pas encore dit !


Portugal, nous voilà !

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

%d blogueurs aiment cette page :